Votre navigateur ne support pas le JavaScript / Your browser does not support JavaScript!Faire boites de tout bois

Artisanat et Savoirs Faire, Boissellerie

Si la boissellerie est répandue dans diverses régions boisées de France et d’ailleurs (les Vosges, les Ardennes, la Suisse, le Canada…), elle trouve dans les Montagnes du Jura une terre de prédilection. Plusieurs raisons à cela : l’omniprésence des forêts et du bois bien sûr et principalement d’épicéa, mais  aussi la densité de production laitière et toujours ces longs hivers qui autrefois figeaient l’activité montagnarde plusieurs mois durant.

 

Ici, on trouve trace de la boissellerie dès le début du 16ème siècle. Sciage, tranchage, perçage, fendage : des gestes ancestraux et immuables pour fabriquer toutes sortes d’objets en bois et particulièrement des contenants. Référence à l’origine même du mot qui viendrait de « boisseau » : un récipient de forme cylindrique destiné à mesurer les grains, la farine, etc. Au départ, il s’agissait pour les paysans de produire des objets destinés à leur propre consommation. L’énergie hydraulique aidant, les productions se sont ensuite regroupées, densifiées, professionnalisées pour devenir une authentique spécialité du massif jurassien. Ainsi donc, la boissellerie est à l’origine des barates à beurre, des boites à fromages (le fameux Montd’Or  et le travail des sangliers !), des cabinets d’horloges comtoises, des coffrets, mais aussi des skis ou encore des tavaillons

 

Lien à visiter

Allez plus loin :