Votre navigateur ne support pas le JavaScript / Your browser does not support JavaScript!Les sonnailles du massif

Artisanat et Savoirs Faire, Fonderie de cloche

Impossible de traverser le massif jurassien sans entendre les cloches qui tintent joyeusement au cou de nos célèbres vaches Montbéliardes. Elles font partie intégrante de la bande son des Montagnes du Jura. Des cloches nées de savoir-faire ancestraux et de fondeurs locaux. La plupart des clarines qui retentissent ici sont estampillées Obertino. Deux fondeurs homonymes, Jean & Fils à Morteau, Charles à Labergement-Sainte-Marie, sur les rives du lac de Remoray. Tous deux s’enorgueillissent de perpétuer des traditions familiales depuis 1931 pour le premier et 1834 pour le second.

 

Les fonderies de cloches Obertino figurent aujourd’hui parmi les dernières en activité de France. Les gestes sont immuables qui donnent au bronze ces formes et sonorités uniques. Uniques également, et propre à chaque fondeur, les décors qui ornent les cloches rutilantes produites ici. De jolies coquetteries qui ravissent nos Montbéliardes mais s’exportent également vers des contrées beaucoup plus lointaines, puisque les cloches du massif égaient champs et logis de leurs fans à quatre et deux pattes, en Suisse, en Norvège, en Afrique ou aux États-Unis.

 

Les ateliers de nos fondeurs se visitent et c’est toujours un instant magique que le démoulage. Cloche d’appel, clochette, clarine ou carillon, de quelques grammes à plusieurs kilos, chacune raconte son histoire. A découvrir en boutique… ou au cou des vaches du champ d’à côté. Celles-là même qui donnent le lait du fameux Comté !

 

Lien à visiter

Allez plus loin :