Votre navigateur ne support pas le JavaScript / Your browser does not support JavaScript!La pêche fait mouche dans les Montagnes du Jura

Sur l'eau, Pêche

Quand la mouche est reine

Joli matin de printemps dans le massif jurassien. L’air est encore vif, un voile de brume matinale doucement se retire des prés alentours. Aux pieds du pêcheur, la rivière s’insinue épousant un cours paisible ; en aval quelques roches chahutent son tracé et plissent la surface de l’eau. Il lit la rivière, ses anfractuosités, ses courbes, ses creux, ses mystères, puis sélectionne enfin la mouche qui à coup sûr saura leurrer la truite fario qui vit ici. Le combat sera palpitant… Une scène courante, à vivre ou à contempler dans les vallées du Doubs, de la Loue, du Dessoubre, de la Cuisance, de l’Ain, de la Saine, de la Bienne, de la Valserine et de l’Albarine.

 

Pêches en eaux calmes

Au-delà des eaux vives, dans les Montagnes du Jura, il y a aussi les lacs. Focus sur Saint-Point et Vouglans. On y pêche tout, excepté la truite. La barque est idéale et se loue sur place. Le lac de Saint-Point s’étire sur 7,2 km et 800 mètres de large et plonge jusqu’à 43 mètres de profondeur. C’est l’un des rares endroits où l’on trouve du corégone (ou lavaret ou féra). De quoi aiguiser la curiosité des pêcheurs les plus aguerris…

Perché à 430 m d’altitude, le lac de Vouglans s’insinue dans le massif jurassien sur 35 km et couvre 1600 ha. Né d’un barrage hydraulique construit sur l’Ain en 1968, il bénéficie d’une renommée européenne pour la pêche. De Pont-de-Poite, à l’extrémité nord du lac, au Port du Meix, zone de camping du Surchauffant, la zone dédiée à la pêche regorge de carpes, brochets et sandres.

Plus au sud, dans l’Ain, lacs de Nantua et de Sylans ne manqueront également pas de ravir les amateurs de belles prises.

Allez plus loin :