Votre navigateur ne support pas le JavaScript / Your browser does not support JavaScript!Télémark, question de style
Elégance (très) sportive

Le télémark fait le lien entre le ski nordique et le ski alpin. Physiquement et techniquement, il rapproche les deux disciplines. Selon Guillaume Kuhni, Président de la commission télémark du Comité régional de ski du massif jurassien, «  Le télémark, c’est un peu le virage originel du ski alpin ». A un talon libéré près ! Le résultat donc : un virage élégant, genoux fléchis et une allure identifiable entre toutes sur les pistes, que ce soit à Métabief, aux Monts Jura, ou encore aux Rousses

 

Capital sympathie

De l’avis des pratiquants (et ils ne sont pas rares sur les pistes du  massif jurassien), le télémark requiert surtout de l’équilibre. Beaucoup d’équilibre. Ce que ne fournissent malheureusement pas encore les prestataires du tourisme neige…

En revanche, ils proposent location de matériel et cours d’experts pour oser se lancer à son tour. Autre atout de taille pour aborder ici le télémark : les pentes à déclivité moyenne de nos montagnes sont parfaitement adaptées à l’apprentissage comme à la pratique. Enfin, une fois lancé et après quelques fructueux et élégants virages, les regards ne manqueront pas de converger sur vous. Comme la discipline demeure plutôt confidentielle, elle suscite un formidable capital sympathie. Entre télémarkeurs bien sûr, mais aussi avec les autres skieurs. Un aspect convivial qui renforce l’attractivité de ce sport.

 

Lien à visiter

Allez plus loin :