Votre navigateur ne support pas le JavaScript / Your browser does not support JavaScript!Le four de Meyrieu, héritage artisanal insolite
Une vocation historique

Le four banal de Meyrieu est un témoignage fort de l’artisanat du pays du Bugey.  Avant l’existence des boulangeries, les habitants des villages avaient pour habitude de faire cuire eux-mêmes leur pain. Pour cela chaque village du Bugey était doté d’un four à pain. Cette tradition communautaire remonte au Moyen-Age. Les habitants venaient successivement prendre leur tour de chauffe après tirage au sort.

 

Une architecture facilement reconnaissable

L’architecture des fours à pain est fortement reconnaissable. Il existe deux catégories de four à pain, ceux du Haut Bugey, sur le plateau d’Hauteville-Brénod, qui sont fermés pour isoler du froid, et ceux comme celui de Meyrieu, ouverts sur le village. Le four banal est traditionnellement bâti en pierre du pays et recouvert de lauzes ou de tuiles écaillées.

 

Un patrimoine aujourd’hui sauvegardé

Aujourd’hui ces fours ne sont utilisés que ponctuellement, lors des traditionnelles fêtes du four. On y fabrique alors du pain, des galettes au sucre ou des tartes salées. Sans doute l’occasion de déguster également les vins du Bugey. Le four de Meyrieu est l’un des plus anciens fours du Bugey. Il est classé monument historique depuis 1938. Après être passé devant le four, il est possible de faire de nombreuses randonnées dans les environs, et de découvrir ainsi le sud des Montagnes du Jura.

Allez plus loin :