Votre navigateur ne support pas le JavaScript / Your browser does not support JavaScript!La montagne fait tic tac

Autrefois, lorsque l’hiver engourdissait les Montagnes du Jura, les paysans ne se croisaient pas les pouces pour autant ! Ils les mettaient au service d’autres savoir-faire très spécifiques. Tournerie, tabletterie, taille de pierres précieuses ou encore horlogerie. Leurs fermes enneigées devenaient alors ateliers de fabrication et de sous-traitances des maisons horlogères françaises et suisses toutes proches.

 

L’horlogerie: le travail sur la fenêtre

Dès le XVIIe siècle, l’horlogerie a trouvé ici sa terre de prédilection et l’architecture rurale raconte encore ce « travail à la fenêtre ». Les fermes multiplient les fenêtres aux façades les plus exposées à la lumière pour offrir aux occupants des conditions de travail propices aux ouvrages minutieux. Une balade sur le plateau de Maîche ou dans le Haut-Doubs permet de voir ces fermes typiques. Mais c’est bien sur l’ensemble du massif que s’étire cette tradition. Horloges, pendules, montres, nos paysans maîtrisent toutes les étapes de fabrication, au point que certains d’entre eux délaissent définitivement leurs champs et leurs bêtes, pour se consacrer à la mesure du temps. Le musée de la montre Villers le lac  et le musée de l’horlogerie à Morteau ressuscitent ainsi l’épopée de ces paysans-horlogers et abritent d’inestimables collections de machines et outils, de montres, pendules et horloges. L’ingéniosité et la créativité qui s’exposent ici expliquent la renommée internationale du massif jurassien en matière d’horlogerie !

 

Performances microtechniques

Ce savoir-faire se retrouve dans les écoles et dans les usines, permettant de maintenir un haut niveau de qualité dans une production devenue industrielle. Sous-traitantes ou en nom propre, des entreprises horlogères réputées proposent montres de grande série et articles de luxe, concrétisant ces savoir-faire microtechniques et leurs formidables évolutions technologiques.

 

Lien à visiter

Allez plus loin :