Votre navigateur ne support pas le JavaScript / Your browser does not support JavaScript!L’histoire atypique de l’église de Lavancia
Un contexte historique particulier

En juillet 1944, le village de Lavancia, situé entre Saint-Claude et Oyonnax, est complètement détruit par les nazis pour les activités de résistance de ses habitants. Déclaré sinistré en 1945, le village est reconstruit entre 1947 et 1952 à un nouvel emplacement, selon des plans soumis aux nouvelles normes d’architecture. Ces plans prévoient un emplacement pour la construction d’un nouvel édifice religieux, une église, mais, par manque d’argent, la commune ne peut le construire.

 

 

Une construction inattendue

En 1951, se tient alors une exposition internationale du bois à Lyon. Edgar Faure est à l’époque ministre du budget. Il obtient que la pièce maîtresse de l’exposition, une église en bois, destinée à être détruite après l’exposition, soit transportée à Lavancia. C’est ainsi que le village se dota d’une nouvelle église, remarquable par son architecture et sa composition de seize essences de bois précieux : acajou, frêne blanc ou encore mélèze des hautes montagnes d’Autriche… De par les matériaux utilisés, il règne une atmosphère chaleureuse au sein de l’Eglise.

 

Aujourd’hui l’église est classée au titre des monuments historiques. Sa situation au sein du Parc naturel régional du Haut-Jura assure la protection et la préservation de ce patrimoine inédit.

Allez plus loin :